iPhone en main, les habitants de Sydney localisent les Cacatoès et participent à un projet scientifique!

krzz8mp3-1332719266

Bruyant et charmant à la fois, le Cacatoès à huppe jaune est une vedette controversée de la ville de Sydney. Originaire de toute la partie Nord et Est de l’Australie, cet oiseau haut de 50 cm a véritablement envahi la plus grande agglomération du pays. Depuis une dizaine d’années, sa population ne cesse d’augmenter dans différents quartiers ainsi qu’en plein centre ville sans qu’on comprenne vraiment pourquoi…

DSC066141186929_724461750902081_1838153725_n

L’écologie, le comportement et les déplacements en zones urbaines de cet oiseau charismatique sont encore peu connus des scientifiques. Jusqu’ici, aucune étude n’avait réellement étudié les mouvements des Cacatoès ou d’autres psittacidés…

D’une manière plutôt originale, deux scientifiques se sont penchés sur le sujet afin d’en savoir plus sur les besoins et les habitudes de cet oiseau australien lorsqu’il s’installe en ville. Mieux connaître les Cacatoès nous permettrait d’orienter nos comportements urbains vers une meilleure protection de l’espèce.

John Martin (du Royal Botanic Gardens et de l’University of Wollongong) et Adrian Davis (de l’University of Sydney) ont récemment mis en place un système de marquage et de localisation assez surprenant faisant intervenir les citoyens de la ville de Sydney.

1477568_797145226967066_998853867_n

Ces deux dernières années, ils ont identifié une petite centaine de ces oiseaux à l’aide d’une boucle jaune portant un numéro bien visible.

644694_535114023170189_1229456362_n

Waffles!

Grâce à leur côté joueur et leur capacité à interagir avec les humains, les Cacatoès marqués sont facilement repérés et signalés par les habitants.

Une communauté de « citoyens chercheurs » s’est rapidement développée, notamment grâce à une application mobile pour smartphones (« Wingtags ») permettant de « taguer » l’animal lorsqu’il est aperçu quelque part.

photo

Une page facebook a également été mise en place et de nombreux Sydneysiders y postent des photos de Cacatoès rencontrés sur leur balcon.

644214_638081176206806_492199545_n

Spoc et une compagne anonyme…

428522_653485044666419_1170329267_n

Clive accompagné d’un autre Cacatoès et de Loriquets arc-en-ciel, également nombreux à Sydney

1441456_778166778864911_42431658_n

Cheers Mate!

Leurs déplacements sont alors cartographiés jour après jour afin de délimiter leurs lieux de prédilection et les distances qu’ils parcourent pour se nourrir.

Plus de 7000 tags ont été recensés en moins de 2 ans dans l’agglomération de Sydney !

Les 96 oiseaux identifiés ont désormais un surnom et certains d’entre eux sont devenus célèbres. C’est le cas du numéro 27, « Party Boy », qui a même fait la une de la presse locale.

960118_672760869405503_689863338_n

Famous Party Boy!

On peut désormais voir ce type de commentaires sur leur page Facebook : Mad Max (080) a été vu hier vers Kings Cross, Freckles (019) s’est baladée à Woolloomooloo, Macadamia (004) et son pote ont déjeuné sur Bondi Beach mercredi ou encore Jimmy (022) et Shakespeare (035) étaient de sortie à Kirribilli ce weekend.

69460_561948367153421_1524416754_n

Wordsworth ne manque pas un coucher de soleil sur la skyline de Sydney

L’étape suivante de ce projet est d’intégrer un émetteur GPS au sein de la boucle d’identification afin de retracer avec plus de précision leurs mouvements au sein de la ville et de voir si ils passent la majeure partie de leur temps en zone urbaine ou si ils voyagent également dans des régions plus sauvages.

1513229_798224983525757_752306930_n

The Wig veille sur Domain Park

En donnant la possibilité aux citoyens d’interagir avec les chercheurs et de s’impliquer dans ce projet scientifique hors du commun, « Cockatoo Wingtags » nous permet de prendre conscience de l’importance de cette faune sauvage avec laquelle nous partageons notre environnement et de conserver cette jolie biodiversité.

923544_649008061780784_821610795_n

Cockastew!

575478_655130201168570_316940468_n

Pour plus d’infos sur cette étude : http://www.rbgsyd.nsw.gov.au/welcome/royal_botanic_garden/gardens_and_domain/wildlife/Bird_research

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s