Dans les coulisses de l’Hôpital des Koalas…

DSC06372

Dans la ville de Port Macquarie, à 380 km au nord de Sydney, se trouve un hôpital tout à fait particulier : le seul hôpital au monde s’occupant exclusivement de koalas…

DSC07668

Depuis plus de 40 ans, une équipe constituée en grande partie de bénévoles prend en charge les koalas malades ou blessés de la région. En parallèle, ils sont également impliqués dans différentes études sur la santé des koalas en collaboration avec l’Université de Sydney.

DSC07601 DSC07612

Les koalas sont des marsupiaux considérés comme vulnérables depuis quelques années. Ils vivent uniquement le long des côtes est et sud-est de l’Australie mais leur population diminue d’année en année pour différentes raisons…

Nous avons eu la chance de rencontrer Cheyne Flanagan, directrice du Koala Hospital, dans les coulisses de cet endroit exceptionnel. Ici pas de chien ni de chat, mais juste des créatures irrésistibles au potentiel « mignon » hors catégorie!

DSC07704

Cheyne, je n’oserais pas te demander quel est ton animal préféré…
A ton avis? C’est vrai que j’ai toujours été passionnée par les koalas mais par toute la faune sauvage en général. J’aime aussi beaucoup les reptiles et particulièrement les serpents que nous avons dans la région. De toute façon, je ne peux pas imaginer qu’on aime une espèce sauvage sans les aimer toutes !

DSC06300

Quelle est ta formation et depuis combien de temps travailles-tu à l’hôpital des koalas ?
Je suis biologiste spécialisée en faune sauvage et ça fait 14 ans que je suis directrice de l’hôpital. Le temps passe vite!

Combien de koalas soignez-vous par an ?
Cela varie d’une année à l’autre, mais en moyenne 250 à 300 selon ce qui arrive. Nous avons ici 8 unités de soins intensifs pour les koalas ayant des traitements lourds et nos jardins peuvent accueillir des dizaines de koalas en convalescence avant d’être remis dans la nature.

IMG_9577

Est-ce un véritable défi de s’occuper des koalas ou sont-ils des patients faciles ?
Ce sont des patients faciles parce qu’ils ne sont pas agressifs. Mais c’est toujours un défi car ils montrent peu de symptômes lorsqu’ils sont malades. Ils ont une fâcheuse tendance à cacher les signes de maladies. Vous pouvez donc être confronté à un koala très mal en point mais dont la prise de sang ne vous montre rien d’anormal. C’est parfois très frustrant. Pour être honnête, il nous arrive de vraiment nous demander ce qui se passe !

DSC05542

Du coup vous devez faire des examens complémentaires pour obtenir un diagnostic. Jusqu’où pouvez-vous aller dans la médecine ? Vous avez du matériel à disposition comme pour nos chiens et nos chats?
On va le plus loin qu’on peut ! Nous avons un peu de matériel ici à l’hôpital, comme un échographe et de quoi réaliser des anesthésies gazeuses. Pour le reste, nous collaborons avec la clinique vétérinaire de Port Macquarie. C’est de l’autre côté de la ville mais ce n’est pas très loin! Leur équipe est fabuleuse, ils sont habitués à soigner les koalas étant donné notre présence ici depuis 40 ans. Toutes les chirurgies se font chez eux ainsi que les radios.

DSC07634

Tu dois appeler des spécialistes dans certaines situations ?
Pas vraiment parce que l’équipe de la clinique de Port Macquarie est vraiment douée et cela nous suffit. Ils se débrouillent bien dans tous les secteurs et c’est assez complet. Ils soignent des animaux de compagnie et des animaux d’élevage mais à force de traiter des koalas depuis tant d’années, ils les connaissent par coeur! D’autre part, ils prennent vraiment le temps et se donnent les moyens d’essayer certaines choses que d’autres n’essaieraient pas pour sauver des animaux sauvages. Donc on peut parfois pousser la médecine très loin. Généralement nous obtenons de bons résultats, même si dans certains domaines nous avons quelques difficultés. Notamment avec les ruptures de ligaments croisés, c’est compliqué à gérer chez le koala, mais on progresse doucement!

IMG_7178

Quelles sont les maladies les plus fréquentes rencontrées chez eux ?
Sans hésitation, la Chlamydiose! C’est une infection bactérienne sexuellement transmissible et qui se répand facilement. Un grand nombre de koalas sont porteurs mais très peu montrent des symptômes, d’où la difficulté d’arrêter la maladie. Cela provoque des troubles urinaires, génitaux et oculaires et le traitement est long et difficle. Nous avons un bon taux de réussite pour les formes oculaires lorsque la maladie est prise à temps. Par contre, la forme urogénitale est souvent catastrophique et ce sont surtout des soins palliatifs, malheureusement. Certains médicaments sont capables d’éliminer les chlamydias définitivement, mais ces mêmes médicaments tuent également les koalas, donc ça ne nous arrange pas!
Les autres problèmes que les koalas rencontrent sont liés à des accidents. Ils sont brûlés lors d’incendies dans le bush, renversés par des voitures, attaqués par des chiens…

DSC07585

Tu vois plus d’animaux accidentés maintenant qu’ il y a 20 ans ?
Statistiquement, c’est à peu près pareil. Je pense que les attaques de chiens ont diminué ces derniers temps, parce que les gens sont au courant et tiennent plus leurs chiens en laisse. Les feux de forêt sont malheureusement en augmentation mais concernent des régions où vivent peu de koalas.

DSC06352

Joey croisé en plein bush dans le Great Otway National Park

Justement, au sujet de cette végétation, les koalas ont des besoins très précis et se nourrissent exclusivement des feuilles de certains eucalyptus. Comment faites-vous pour les nourrir ici à l’hôpital?
Nous avons des ramasseurs qui partent très tôt le matin chercher les bonnes feuilles, parfois très loin de chez nous. Et pourtant nous sommes entourés d’eucalyptus! Il y a 900 types d’eucalyptus en Australie, mais très peu leur conviennent. Ils sont capables d’en digérer une cinquantaine seulement et sont réellement intéressés par une dizaine de ces espèces! Nos ramasseurs doivent donc être formés pour reconnaître les bons arbres. Parfois ils reviennent avec de mauvaises feuilles alors on doit les renvoyer en chercher d’autres…

NoTreeNoMe

Quel est ta plus belle histoire de koala ici à l’hôpital, après tant d’années d’expérience ?
Il y a tellement d’histoires. La plus touchante concerne une femelle nommée Oxley Kaylee. C’est une récidiviste ici à l’hôpital et tout le monde la connait. Chaque fois qu’elle est hospitalisée, elle vous regarde en ayant l’air de dire « Hello, sorry but I’m back ».
Nous l’avons vue la première fois en 2007 lorsqu’elle a été renversée par une voiture. L’année suivante, nous l’avons trouvée sur la route essayant de transporter son « Joey » (surnom donné aux bébés de tous les marsupiaux) blessé sur son dos. Il avait la hanche luxée et avait vraiment besoin de sa maman!

DSC05536

Quelques semaines plus tard Kaylee a été gravement blessée à un oeil que nous avons du enlever. Depuis elle ne peut plus se débrouiller seule dans la forêt et serait trop en danger. Nous la gardons donc dans nos jardins et elle s’est très bien acclimatée. Elle est devenue la favorite de nos soigneurs et de nombreux visiteurs! En ce moment où nous parlons, elle dort dans cet arbre à quelques mètres de nous.

DSC07621

En Australie, de nombreux touristes rêvent d’avoir une photo d’eux avec un koala dans leurs bras, une activité proposée par de nombreux zoos en échange de quelques dollars. Que penses-tu de cette tendance?
J’y suis totalement opposée, et tout le personnel de l’hôpital également. C’est un business qui va à l’encontre de la santé des koalas. Ils sont très sensibles au stress lorsqu’on les manipule et même si ils peuvent être familiarisés à une ou deux personnes, ils ne s’habitueront jamais à un défilé de touristes. Même moi ici, je ne touche que les koalas qui me connaissent bien et uniquement en cas de nécessité. Chaque animal a son soigneur auquel il est habitué. Ils restent des animaux sauvages et ne doivent pas avoir ce rôle là juste parce qu’ils sont mignons et attachants.

DSC07699

Comment pouvons-nous protéger les koalas dans le futur ?
En luttant contre la déforestation et en plantant des eucalyptus. Les maîtres chiens devraient garder leurs chiens en laisse lorsqu’ils sont dans des zones où vivent des koalas. Lorsqu’un koala est aperçu au sol, il risque sa vie face aux voitures et aux chiens et on conseille alors d’appeler les responsables de la faune locale pour les avertir. Et enfin ne provoquer aucun risque d’incendie, mais ça, ça ne concerne pas que les koalas…

IMG_9165

Le koala n’est-il pas l’animal le plus craquant de la planète ?!?
Partagez vos impressions sur notre page facebook, nous vous y retrouverons avec grand plaisir!
www.facebook.com/Vetcaetera

DSC06359

Pour soutenir l’hôpital des koalas, pour « adopter » un koala ou simplement pour plus d’informations sur leur formidable travail : www.koalahospital.org.au

Publicités

11 réflexions sur “Dans les coulisses de l’Hôpital des Koalas…

  1. J’ai eu la formidable chance de pouvoir être bénévole dans cet hôpital lors de mes études d’ASV en 2011. Moments forts auprès de ces animaux attachants et de cette équipe exceptionnelle. J’aurai eu la chance de pouvoir m’occuper de Koalas, si les choses ne bougent pas, ils ne resteront qu’un beau souvenir… Envoyez vos dons !!!! J’y retournerai, je m’en suis fait la promesse 😉

    • Bonjour Coralie,
      Je suis super intéressé pour être bénévole !
      Pouvez vous m’en dire plus sur la façon dont vous avez pu être bénévole dans cet hôpital ?
      J’ai bien vu une rubrique volunteer sur leur site mais si j’avais un retour d’expérience de quelqu’un ce serait un vrai plus :).
      Est il possible de vous contacter par mail ? Si vous êtes d’accord l’administrateur du site peut communiquer mon adresse mail sans problème.
      Je vous remercie.

  2. Pingback: De la part d’un vétérinaire belge: Dans les coulisses de l’Hôpital des Koalas… | [ Vetcaetera... ] | zksfoundationblog

  3. Pingback: Des dromadaires en Australie? Des milliers! | [ Vetcaetera... ]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s