La Cigale ayant chanté tout l’été…

DSC03392

Si vous avez la chance d’être dans le sud cet été, vous ne pourrez pas ignorer le fameux chant des cigales. Nous travaillons en Provence durant ce mois d’août et impossible d’échapper à ce bruit de fond permanent qui donne un air de vacances à nos journées. La région est magnifique, la température idéale et ces insectes nous accompagnent du matin au soir…

C’est la cigale adulte que nous connaissons le mieux puisque c’est à ce stade qu’elle émet ce son typique, mais son cycle de vie passe par d’autres étapes.

Elle commence son existence par plusieurs années enfouie dans la terre, sous forme de larve, pendant une période qui varie en fonction de l’espèce et de la qualité du sol. Dans nos régions, les cigales demeurent dans cet état durant 1 à 4 ans.

Cette larve à l’appétit féroce se nourrit des racines des arbres et urine énormément pour une simple et bonne raison : cette urine est canalisée vers les pattes avant, ce qui lui permet de ramollir la terre et de continuer à creuser… Pratique, non?

Au printemps, la larve se transforme en nymphe qui creusera une dernière galerie lui permettant de sortir de terre. On retrouve donc à cette saison des dizaines de petits trous au pied des arbres, qui semblent être creusés à la perceuse tant ils sont réguliers et identiques.

Cigalestrous

La nymphe enfin à l’air libre grimpe alors sur le premier tronc d’arbre qu’elle rencontre pour y commencer sa métamorphose vers le stade adulte également appelé imago. Une belle cigale toute verte s’extrait péniblement de son enveloppe, l’exuvie, qui souvent restera fixée à l’écorce.

DSC03388

DSC03455

En quelques minutes, la cigale sèche et change de couleur. Elle passe du vert au marron et devient donc beaucoup plus discrète. Ce mimétisme la rend difficile à distinguer lorsqu’elle est posée sur son tronc d’arbre et elle se fond totalement dans son environnement.

Photo 28-07-13 14 44 52

Sa vie au grand air va durer toute la saison estivale. Elle se nourrit de la sève des arbres et de végétaux, et non pas « de mouche ou de vermisseau » comme le disait Jean de la Fontaine.

Pendant tout l’été, les mâles vont chanter pour attirer les femelles en vue d’un accouplement (évidemment).

Les femelles qui auront accepté de collaborer vont pondre jusqu’à 400 œufs à la fin de l’été, qui écloront 2 mois plus tard. Seulement 5% des nouveaux-nés arriveront au stade larvaire et se réfugieront dans la terre pour y passer l’hiver.

La suite est moins réjouissante pour les cigales adultes puisque les mâles, épuisés d’avoir chanté, et les femelles (probablement épuisées d’avoir écouté les mâles chanter), se trouveront « fort dépourvus lorsque la bise sera venue » et mourront avant la mi-septembre.

Ce cycle de la vie recommencera au printemps suivant…

Photo de Kathy Hill

Photo de Kathy Hill

A l’est des Etats-Unis, la cigale Magicicada a une particularité incroyable : elle reste 17 ans sous terre à l’état larvaire. Ce qui signifie que tous les 17 ans, des milliards de nymphes sortent de terre en masse et passent l’été au grand air! En mai 2013, 30 milliards de cigales ont vu le jour autour de la ville de New-York. Après ces longues années passées à l’abri des regards, elles n’ont eu que 6 semaines pour muer, chanter, s’accoupler et pondre avant de mourir.

La côte atlantique des Etats-Unis a connu l’été le plus surprenant et le plus assourdissant depuis 17 ans! En effet, en émettant un chant d’environ 100 décibels, la cigale fait partie des insectes les plus bruyants de la planète.

A la différence du grillon qui stridule en se frottant les ailes l’une contre l’autre, la cigale mâle « cymbalise » à l’aide d’un bel organe phonatoire situé dans son abdomen. Cette cymbalisation est le résultat du mouvement d’une membrane qui se déforme grâce à un muscle, le son étant amplifié par une caisse de résonance et évacué par des évents.

Photo 31-07-13 10 55 50

En dessous d’une certaine température (environ 20°C), la membrane perd de sa souplesse et ne permet plus aux sons d’être émis. Ceci explique que les cigales s’arrêtent de chanter une fois la nuit tombée, pour reprendre au lever du jour, nous offrant un réveil plutôt agréable…

Publicités

7 réflexions sur “La Cigale ayant chanté tout l’été…

  1. Les cigales. Originaire du sud de la France lorsque je passe un été ailleurs, je réalise qu’elles me manquent. Elles symbolisent l’été dans l’esprit de beaucoup de Provençaux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s